Image Hommage de Simon Ngaka à Nkotti François sur

Nkotti François : hommage de Simon Ngaka à l’artiste sur Culturale Web Radio – Paris 08/08/21

La webradio Culturale a recueilli à chaud un hommage de Simon Ngaka dans son émission « Musique à la demande » animée par Ricky de Mballé et diffusée le 08 août 2021 à 10 heures depuis Paris. Simon Ngaka est un artiste qui a de près ou de loin tourné autour de Nkotti François. Simon Ngaka est à la fois auteur-compositeur, arrangeur, ingénieur de son, producteur. Auteur de plusieurs livres, il est également romancier et éditeur. (Son hommage sur Dash Media, la chaine panafricaine)




Avec la mort de Desto, le Cameroun vient de perdre un de ses grands monuments culturels. Nkotti François n’est plus depuis le 04 avril 2021 (Lire cet article). Il est décédé à l’hôpital général de Douala des suites de maladies. Il avait 70 ans. Auteur à succès et producteur événementiel, l’artiste Nkotti François a offert au monde le temps de son vécu sur terre, des œuvres qui ont su s’affirmer des références dans le Makossa, un genre musical né au Cameroun, sur les berges du Wouri, et qui a conquis toute l’Afrique dans les années 80 du temps des Black Styl’s dont a fait partie Nkotti François.

Simon Ngaka sur Nkotti François

« Bonsoir,

Parler d’un monument de la musique tel que Papa Nkotti, c’est trop se hasarder à en dire moins sur cet auteur à succès et cette personnalité publique qui est carrément sortie du lot avec des albums à succès, des millions de disques vendus et de téléchargements par milliers.

Pour moi qui ne suis pas de sa génération, sûrement de l’âge d’un de ses enfants, le peu ou le plus que je retiens de l’artiste est cette énergie qu’il avait à toujours porter haut le flambeau de notre musique. Entre l’homme événementiel et l’artiste, juste un pas à franchir.

Il y a quelques années, lorsque j’étais en back stage du passage de l’artiste Guy d’X, le père du Hip-hop Kamer, à la Fomaric, du côté de Bépenda, c’est en toute humilité qu’il nous avait approchés alors qu’il faisait un petit tour pour saluer ceux qui devaient passer et il nous avait prodigué quelques conseils pour la réussite de la soirée.




Dans ses bureaux quelques années plus tard à la Vallée 3 boutiques, il me disait comment il était déçu par certains jeunes qui ont confondu la carrière musicale à la notoriété éphémère.

Je me souviens qu’au moment où la Mutuelle des Artistes, la Mamac, organisait son Festival de la Solidarité à Deido, il nous avait reçus le Président de la Mamac et moi chez lui à Bonabéri pour enquérir de la marche de l’organisation.

Professionnellement, je n’ai bossé ni en studio ni sur scène avec lui. Pourtant chaque fois qu’on se croisait quelque part, il avait toujours ce regard qui me disait « mon fils, je t’ai à l’œil ».

Pour moi pour qui il était déjà une big star alors que je suis encore enfant, échanger avec lui et recevoir de lui des conseils pour la bonne marche de ma carrière, sont des moments inoubliables. Une immense perte en somme car l’homme avait encore à donner aux arts et à la culture d’une manière ou d’une autre. Mais je crois franchement que son passage sur terre, vu son immense carrière, a été très riche. Et vivement que cette terre le lui rende bien. À toute sa famille nucléaire, mes sincères condoléances ».

Please follow and like us:

saimondy

Journaliste, Directeur de la publication, Producteur, Editeur,

saimondy has 21 posts and counting. See all posts by saimondy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *